15/06/2008

664ème jour au Paradis...

Dimanche…

péché06


Voici venir un péché capital qui divise l’humanité depuis la nuit des temps.  Pour les uns, il est précaution ; pour les autres, il est égoïsme.  L’avarice ne laisse personne indifférent, à l’exception des avares eux-mêmes.

Seul péché mortel à pouvoir se combiner à un autre, la paresse, l’avarice est dangereuse parce que contagieuse.  Elle est le pire défaut qui existe : si on compte ses sous, on compte aussi ses sentiments.  Et chez les avaricieux, il y a une forme de mégalomanie qui touche au divin.  Les avares amassent comme s'ils devaient vivre toujours ; les prodigues dissipent comme s'ils allaient mourir.  Pourquoi cet égoïsme effréné alors que l’Humain sait qu’il ne durera pas et que ses richesses s’évanouiront avec lui ou passeront dans d’autres poches ?  Les psychanalystes se frottent déjà les mains devant de si beaux cas cliniques.

Un avare ne possède pas son bien, mais son bien le possède. D’Harpagon à Oncle Picsou, les figures emblématiques de l’avarice ont démontré à suffisance que l’argent ne fait pas le bonheur.  Mais de nos jours, il y contribue pour une part non négligeable.  Alors, protéger ses intérêts, thésauriser ses avoirs et empêcher les dépenses inutiles, est-ce un péché ?  Au vu de la dégringolade du pouvoir d’achat mortel, les économies à faire se teintent d’avarice.  Mais intelligente, contrôlée et limitée.  Désormais, ceux qui ont un petit pécule, de l’argent de côté ou un bien précieux quelconque, veillent jalousement sur leur trésor.  Non pas par prodigalité mais par précaution.  De nos jours, un sou est un sou et les Ephémères ne savent jamais à l’avance de quoi demain sera fait.

Il est des avarices qui ont forme de qualité indéniable.  Celui qui est avare de ses propos n’est pas nécessairement un misanthrope mais sait qu’un mot de trop peut avoir de graves conséquences.  Celui qui est avare de ses gestes a compris que l’intensité d’un regard peut frapper aussi violemment qu’un uppercut.  Et celui qui marie l’économie du geste et de la parole a, peut-être, trouvé une forme personnelle de sagesse.  De fait, le temps est la seule richesse dont on puisse être avare sans déshonneur.  Car les avares de l’amour sont plus des victimes que des coupables : comment offrir à quelqu’un quelque chose dont on ignore tout soi-même ?  L’avarice affective est la seule forme de ladrerie qui puisse faire mal physiquement.

L’avare apparaît souvent sous les traits d’un vieux bonhomme miteux, assis devant un tas de pièces d’or qu’il caresse et compte avec amour ; l’avare ne donne pas, il prête ; l’avare est un imbécile qui se laisse mourir de faim pour garder de quoi vivre.  Autant d’images d’Epinal que véhicule cette mesquinerie ancestrale.  Mais les choses changent, évoluent et aujourd’hui, ce sont surtout les enfants qui voient leurs parents comme les vivants symboles de l’avarice.  Comment comprendraient-ils que papa-maman n’ont pas les moyens de leur offrir le vêtement, le lecteur mp4 ou la dernière babiole technologique à la mode qu’ils désirent par-dessus tout ? 

Il est des parents qui ont élevé leur enfant dans la crainte du dieu argent, dans la propension à l’économie et dans le respect de la modération en tout.  Mais pour ces excellents éducateurs-formateurs, combien d’otages des caprices de leur marmaille ?  Combien de couples pour qui la fin du mois donne de vertigineuses sueurs froides ?  L’avarice d’aujourd’hui fera les économies de demain.

A demain, les Mortels !

Commentaires

Les gangsters d'humour.... Ayant été absent quelques jours et ayant recommencé un autre blog (suite à des problèmes extraamicaux) , nous nous sommes permis de reprendre le satané compteur là où nos l’avions laissé, parce-que quoi que certains disent « ça fait plaisir » d’être vu et considéré sur les blogs , mais merci à vous tous pour votre fidélité car cette semaine il paraît que nous sommes en tête des sondages d’opinions sur skynet, et comme je le dit sur le blog cela ne nous gonflera sûrement pas la tête que du contraire...toutes les images que voudriez poster mais que vous n’osez pas sur votre blog , envoyez les nous par mail et nous vous les publierons (dans la mesure du raisonnable !!!) une paire de..... n’a jamais tué personnes !!! Cinquante mille fois merci à vous mes z’amis surtout qu’on n’a jamais été les premiers à l’école !!!(enfin une revanche !!!)....Titine & Chacha

Écrit par : Bonnie and Clyde | 15/06/2008

*oo* Un remède : les bas de contention ;-)

Bon courage pour la reprise du boulot,
belle nuit Alex, bisous !

Écrit par : Loo | 16/06/2008

Bonsoir,

Il est assez ironique de dire que l'avarice partage des liens étroits avec les autres péchés capitaux .
En faite on peut considérer l'avarice comme une conséquence d'une envie obsessionnelle pour 'un quelconque objet et que si par malheur cette envie est assouvie le pauvre avare est submergé par le désir d'en obtenir et en stocker d'avantage , l'effet écureuil,
Mais je pence que le pire, c'est quand l'avarice se couple â l'orgueil et que l'avare se renvoie l'image de sa personne par rapport â sa fortune .
Il est également triste de ce dire que notre société favorise un peu ce genre aptitude, il suffit d'allumer son téléviseur et de voir ce type
chic qui respire le bonheur car celui-ci possède la dernière porsche et qu'â côté gît un pauvre mendiant â la mine triste .
Cet idéal utopique ne pousserait pas un peu/beaucoup les gens â accumuler des richesses en mettant de côté des sentiments (comme l'amitié.... ) afin d'obtenir ce sentiment de supériorité vis a vis des autres ainsi que cette fausse image de soie .

Un passant qui passe
( Très beau Blog, bravo â l'auteur)

Écrit par : pieton | 14/10/2010

Les commentaires sont fermés.