12/08/2008

722ème jour au Paradis...

Mardi…

 

impressions01

 

‘Mes chers parents,

Je sais que vous écrire cette lettre est ridicule parce que vous ne la recevrez jamais mais L’Ange thérapeute qui s’occupe du stress du Grand Passage m’a affirmé que cela soulageait d’écrire ses impressions à ceux que l’on aime.  Peut-être parviendrais-je à trouver Ici l’adresse d’un bon médium qui parviendra à entrer en contact avec vous et qui vous délivrera mon message mais Ici, on rigole gentiment de la naïveté dont je peux faire preuve.  L’argument qui tue est d’affirmer que quand on est mort, on est mort.  Il m’est encore bien difficile d’accepter cette situation.

Je sais que vos convictions religieuses ont été sérieusement ébranlées par l’injustice dont a fait preuve le Bon Dieu en me rappelant à lui aussi rapidement.  Peut-être serez-vous soulagés de savoir que le Bon Dieu n’existe pas, du moins en tant que tel.  Il a plutôt pour nom Destin, Fatalité ou Karma.  Et que le Paradis tient plus d’une de nos grandes cités modernes occidentales, gérée comme une entreprise par un patron que tout le monde nomme Grand Ordonnateur.  Pas de prosélytisme, aplanissement des querelles idéologiques et tensions religieuses éliminées.  Les croyants ont du mal à l’accepter.  Au début.

Ici, tout le monde est gentil avec moi.  C’est comme si on accueillait un membre éloigné de la famille qui aurait longtemps vécu à l’étranger.  Nous sommes loin des préjugés de tonton Thomas qui hurle au scandale et à la mort, qui pleure sur son sort et qui fait grise mine, pour ne pas dire rage noire sur chaque cousin lointain qui fait brusquement son apparition et qu’il faut héberger, blanchir et nourrir.  Ici, c’est l’esprit des Auberges de Jeunesse, au début du séjour et ensuite le coup de pied aux fesses pour nous sortir du nid et pour voler de nos propres ailes.  Ailes discrètes mais indispensables pour se déplacer sur de longues distances.

Question loisirs, c’est dur de mourir jeune et de se retrouver au Paradis.  Ce n’est ni le Paradis Latin ni le Cinéma Paradiso ou le Parc Paradisio.  La Céleste Demeure a été dessinée par des adultes cultivés pour des adultes cultivés….ou cultivateurs.  Ici, c’est fou l’amour des belles plantes, des belles choses et des belles lettres.  Les jeunes s’ennuient ferme, à moins d’adhérer à la philosophie ambiante du ‘bien parler pour bien transpirer intellectuellement’.  Moi qui étais limite flemmard, je suis gâté.  Les filles sont jolies mais elles nous inspirent toutes un amour platonique et une passion polie.  Je connais des séducteurs qui auront intérêt à manger leur pain blanc de leur vivant.  Le Paradis leur semblera un enfer !

Les coups de blues sont omniprésents et la population locale fait tout son possible pour les chasser en tentant de recréer à l’identique les conditions de vie comme de leur vivant.  Bilan des opérations : la neurasthénie se fait plus intense et si les larmes ne coulent plus de nos joues, nos cœurs sont gros et nos soupirs profonds.  ‘Cœur qui soupire n’a pas ce qu’il désire’, prétend un dicton populaire.  Mais les dictons ne valent rien, Ici.

Arrêtez de pleurer, mes chers parents.  Monsieur de Montaigne avait raison de dire que la mort ne vous concerne ni mort ni vif : vif parce que vous êtes ; mort parce que vous n'êtes plus.  Je vous aime très fort, mes chers parents’. 

A bientôt, les Mortels !

Commentaires

*oo* Mais dis donc, n'y aurait-il quand même pas un petit agrément au paradis hein ??

Des saints en silicone par exemple ?

;-)

Ah enfin te revoilà, c'était long hein !

Bisous Alex, belle soirée :-)

Écrit par : Loo | 12/08/2008

Bienvenu Ange. C’est au pied d’une montagne dans la forêt juste à côté de la rivière, c’est là qu’est cette petite cabane en bois recouverte de lierres et de mousses entouré de fleurs sauvages.
C’est une petite cabane mystérieuse où lorsque tu ouvres la porte tu entre dans un monde magique où se réunissent Fées, Elfes, Anges, Démons, Farfadets, Corrigans…
Ils ont quittés la terre, les mortels sont trop compliqués (je dirais même trop mortels).
C’est là que tu es entré. Je t’invite à y venir aussi souvent que tu le souhaite.
Merci pour ton compliment. Je n'ai pas lu tous tes textes mais le peu que j'ai vu me plaisent beaucoup.

Écrit par : Maïko | 13/08/2008

Salut Alex, Je passe te souhaiter une bonne fin de semaine. J'espère que tout va bien. De gros bisous et à bientôt!

Écrit par : Flo | 14/08/2008

et si c'était çà? je me demande si je ne préfèrerais pas l'enfer moi, histoire d'avoir des émotions et sensations plus fortes! donc si je réfléchis je me dis que le paradis, c'est l'enfer!
bonne nuit ou jour Alex, bon we prolongé!

Écrit par : mimi | 15/08/2008

si c'est ça le paradis je signe de suite!

Écrit par : Anne | 15/08/2008

Abracadabra... Voilà voilà après un moment d’absence, nous voici de retour, bon pied, bon oeil.....
Nous vous souhaitons un bon samedi et dimanche.....

Écrit par : Titine & Chacha | 16/08/2008

Les commentaires sont fermés.