20/09/2008

761ème jour au Paradis...

Samedi…

 

logique_du_pire

 

La Logique, c’est cet Art de penser et de raisonner en strict accord avec les limitations et les incapacités de l'humaine incompréhension.  Tenter de comprendre un Mortel est impossible ; utiliser la logique pour y parvenir mène tout droit à la catastrophe.  Les Humains se prétendent bons en tout, mais là où ils se surpassent, c’est dans la création et la gestion du pire.  Comme il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, dans ce domaine, l’Etre Humain surpasse toute autre forme de vie animale.

N’avez-vous jamais encore remarqué que le pire fait partie intégrante de notre quotidien ?  Je ne veux pas parler des images de barbarie que les télévisions vous déversent jour après jour ; ni ces créations basiquement scientifiques mais qui, manipulées par des mains mal intentionnées et assassines, sont détournées de leur fonction première : la bombe atomique, la culture de virus mortels en souche, le laser ou encore Paris Hilton.  Non, je veux évoquer ici l’utilisation du pire comme suffixe, cette petite queue lexicale qui fait toute la différence dans le vocabulaire du citoyen lambda.  En voulez-vous quelques preuves ?

C'est le commencement qui est le pire, puis le milieu puis la fin ; à la fin, c'est la fin qui est le pire.  A chaque seconde, à chaque bouffée, le Mortel respire.  Quoi de plus naturel, s’il ne veut pas venir rejoindre ex abrupto le concert des Anges, chorale qui s’enrichit de nouveaux membres à chaque arrêt prolongé d’une respiration.  Le Mortel inspire bien ou est bien inspiré, par la grâce divine, espérons-le.  Comme il inspire, il expire, jusqu’à son dernier souffle.  Et comme si cela ne suffisait pas, le Mortel soupire à tout bout de champ, une sale habitude héritée de millénaires de frustrations diverses.  Théocrite disait autrefois que ceux qui soupirent vieillissent en un jour.  Au final, la gestion anatomique du pire ne semble-t-elle pas être question d’endurance, tout simplement ?

Le contrôle des émotions a toujours eu un fort impact sur le contrôle du pire.  Je transpire rien qu’à l’idée de ces décisions aveugles, frivoles, terribles ou incohérentes qui dirigent le monde et le mènent peut-être à sa perte.  Machiavel n’a rien inventé, en matière de coups tordus : depuis la nuit des temps, l’Ephémère conspire et cherche à manipuler par tous les moyens ses congénères et les événements.  Car personne ne peut gouverner innocemment.  Tout roi, tout dictateur, tout dirigeant est un rebelle et un conspirateur.  Et comme l’exemple vient d’en-haut, il est normal que les classes populaires aient décidé d’en faire autant.  Autant ce sport plutôt qu’un autre…

Mais quand l’Homme aura fini de respirer, d’inspirer, d’expirer, de soupirer, de transpirer ou de conspirer, je souhaiterai qu’il aspire à une vie plus calme et plus simple, où le pire ne serait pas l’ennemi du mieux mais son complice inévitable.  Chercher le mieux, d’accord, mais rechercher la perfection n’est qu’un leurre : la perfection n’existe pas.  A contrario, je ne souhaite à personne de devoir gérer des situations de pire.  Car le pire dans le pire, c’est l’attente du pire.

Les Anges n’ont pas cette problématique à régler : le pire n’est-il pas derrière nous ? 

A bientôt, les Mortels !

14:19 Écrit par Damabiah dans Coup de gueule | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pire, damabiah, humour, pensees |  Facebook |

Commentaires

*oo* J'espère que le pire est derrière
pcq 2008 aura été l'an pire d'essence ;-)

Belle soirée Alex, bisous !

Écrit par : Loo | 20/09/2008

~Sacrée Loo~ Tu es parvenue à trouver un nouveau suffixe en pire...
Quoique je ne m'intéressais qu'aux verbes. Tu m'épateras toujours...et cette admiration emPIRE de jour en jour...lol
Bisous célestes.

Écrit par : Alexandre | 21/09/2008

j'adore le jeu de mot de loo!
alors là inégalable

Écrit par : anne | 22/09/2008

Les commentaires sont fermés.