25/10/2008

796ème jour au Paradis...

Samedi…

conception_voiture

Au départ, elle n’était pas attendue mais seulement espérée.  Elle est le fruit de l’union torride d’un concept réfléchi et d’une idée folle, conçue avec amour, passion et fougue.  Ses géniteurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes et la volupté intellectuelle dont ils ont fait preuve les a laissés épuisés et satisfaits.

Au départ, elle n’était qu’un embryon d’idée, prémices à quelque chose de plus grand, qui permettrait à l’œuf d’éclore.  Petit à petit, ses parents ont couché sur le papier sa future physionomie et toutes les caractéristiques qui lui donneraient l’apparence de ce qu’elle est devenue.  Une sorte de portrait-robot, infiniment plus détaillé et porteur des promesses du futur.  Elle n’existait encore que virtuellement mais déjà elle hantait tous les esprits.  Sa naissance était en marche, son accouchement programmé. 

Au départ, elle n’était que traits esquissés, complexion floue et aspect approximatif.  Comme tout fœtus appelé à grandir, les organes internes se sont formés, son intérieur s’est étoffé et son extérieur s’est dessiné.  Elle serait amenée à attirer le regard, à susciter la convoitise et à provoquer les compliments sur sa carrosserie de rêve.  Comme toute femelle qui se respecte, elle portait en elle les germes de la coquetterie féminine.  Ses concepteurs avaient intégré ce paramètre lors de leurs ébats cérébraux.

Au départ, elle ne se sentait pas si différente que cela des milliers de petites étrangères conçues en même temps qu’elle.  Dame !  L’union de plusieurs esprits fertiles et imaginatifs n’engendre-t-elle pas les mêmes conséquences, où que vous vous trouviez sur Terre ?  Mais ses parents avaient planché sur le sujet et ils lui avaient attribué des marques de naissance qui lui seraient uniques.  Et tandis que de projet, elle devenait réalité, elle prenait conscience de sa place dans l’univers.  Le moteur de sa future vie ronronnait déjà et tout baignait dans l’huile.

Au départ, elle se croyait unique.  Elle ignorait que ses géniteurs étaient aussi prolifiques que féconds.  Ils n’avaient pas mis en route une fille unique mais bien des centuplées.  Voire plus.  Elle soupirait d’aise : elle ne se sentirait pas seule dans l’Univers tant sa famille était nombreuse.  Elle aurait des sœurs, des tantes, des cousines, des grands-mères et viendrait le jour où elle aussi serait la matriarche d’un clan solidement constitué.  Elle se sentait prête à ouvrir des yeux grands comme des phares au xénon et à conquérir le monde.  On ne manque pas de culot, quand on est jeune et pas encore bien cotée.

Au départ, elle était un rêve et à l’arrivée elle était une voiture.  Non, bien plus que cela : la somme du travail de toute une équipe qui, après avoir réussi l’accouchement, l’ont confié entre les mains expertes des concessionnaires et des publicitaires.  Etre jeune et belle, c’est bien.  Mais pour être aimée et choisie, il ne fallait pas qu’elle ne compte que sur son seul physique.  Elle devait dévoiler ses atouts, quitte à ouvrir le capot pour montrer ses dessous.  La pudeur n’existe pas, dans la construction automobile.  Mais comme tout objet de désir, petite voiture devait aussi savoir se mettre en valeur.  Bonne route et longue vie !

A bientôt, les Mortels !

13:33 Écrit par Damabiah dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voiture, conception, automobile, damabiah, humour |  Facebook |

Commentaires

La Naissance d'une voiture, c'est toujours un événement digne d'une naissance réelle !

Écrit par : allocasseauto | 03/03/2013

Les commentaires sont fermés.