11/01/2009

874ème jour au Paradis...

Dimanche…

froid

L’Europe grelotte, l’Europe a froid.  Grand froid même.  Si les indécrottables romantiques qui ont gardé leur âme d’enfant voulaient bien oublier les paysages bucoliques, cartes postales enneigées et glacées, ils verraient que la froidure n’apporte que des problèmes.  Facture énergétique galopante, embarras (et le mot est faible) de circulation, routes impraticables et refroidissements à tous les niveaux.  Tombe la neige, le dégel ne viendra pas ce soir.

Ce n'est pas parce qu'en hiver on dit "fermez la porte, il fait froid dehors", qu'il fait moins froid dehors quand la porte est fermée. Il faut avouer que les râleurs impénitents que sont les Mortels ne sont jamais satisfaits : combien de fois, tendant l’oreille vers le Monde d’En-Bas, n’ai-je pas entendu des Ephémères maugréer : ‘encore un hiver gris et pluvieux…’ y a plus de saison, ma bonne dame !’ ?  Et maintenant que tout est blanc et gelé, comme au bon vieux temps, voilà-t-y pas qu’ils se remettent à ronchonner contre le sel qui bousille les carrosseries, la batterie qui rend l’âme ou ce fichu froid de canard. On les croirait presque condamnés à mourir de froid à plus ou moins brève échéance.

La vie est parfois semblable à un hiver très rude : elle est parsemée de peaux de banane, parfois même de plaques de verglas.  Tiens, parlons-en justement, du verglas : créateur d’une nouvelle forme de patinage artistique sans équipement approprié qui, outre des figures acrobatiques inédites, offre un vaste éventail de chutes, de tôles froissées, de voitures et de membres bons pour la casse.  Au-milieu des cris de douleurs des victimes physiques et financières, certaines voix discrètes et anonymes se demandent même si le verglas n’a pas été inventé par les hôpitaux et les carrossiers pour décupler leur chiffre d’affaire.  Mais ce ne sont là que vilains ragots que je vais geler immédiatement.  

Quand les champs deviennent toundra, quand les chemins se font taïgas, les Unités Carbones sont en droit de se demander à qui se fier : en effet, les météorologues qui ont balancé depuis longtemps grenouille et petite échelle au profit des satellites et des ordinateurs, leur avaient prédit un avenir presque tropical.  Et au lieu de préparer les cocktails et de porter leur plus joli paréo, voici les Humains obligés de ressortir les chauffages d’appoint et les braseros, en enfilant gros pulls, parkas et doudounes.  Au grand dam des soldeurs qui, au lieu d’écouler au prix fort des stocks d’invendus hivernaux afin de préparer la saison printemps-été, se voient obligés de les brader, la saison des soldes étant arrivée.  A ce niveau, les grands froids ont du bon.

Les grands froids sont les ennemis mortels de l’automobiliste moyen, pour qui les routes se transforment souvent en un mélange subtil de glisse acrobatique et de Seconde Guerre Mondiale.  Certains retrouvent la foi, en priant le matin pour parvenir en un seul morceau sur leur lieu de travail et en se recueillant le soir pour retrouver sains et saufs maison, chaleur et petite famille.  Car, bien entendu, les conditions climatiques chaotiques n’empêchent pas des olibrius de se croire à un rallye sur glace et de foncer à vive allure.  Nous ne les aimons pas voir arriver aussi rapidement au Paradis : encore de la paperasse en urgence à devoir remplir…

Bref, le froid c’est bon quand c’est fini.  Idem pour la neige qui, immanquablement, à un moment ou à un autre, se transformera en une bouillie immonde.  Cela tue un tantinet la poésie hivernale, n’est-ce pas ?

A bientôt, les Mortels !

13:02 Écrit par Damabiah dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : verglas, froid, grand froid, gel, neige, damabiah, hiver, humour |  Facebook |

Commentaires

*oo* Pour le verglas, ok !
Mais pour le reste, c'est joli la neige :-)
Et de toute façon, quel que soit le temps qu'il fait, on trouve toujours à s'en plaindre et ça alimente bien des conversations ;-)
Bisous Alex, bon dimanche !

Écrit par : Loo | 11/01/2009

J'ai voté

Écrit par : gilbert | 13/01/2009

~Réponse à Gilbert~ Merci beaucoup, Gilbert !
Bonne et heureuse année 2009 à toi, ta famille et tes Norwich !...

Écrit par : Alexandre | 13/01/2009

Les commentaires sont fermés.