25/01/2009

888ème jour au Paradis...

Dimanche…

mauvaise_foi

Le Paradis se veut le paradis de la vérité, de la sincérité et de l’objectivité.  Mais en observant mes congénères ailés et auréolés, je ne peux m’empêcher de penser que tous ces beaux et bons sentiments cachent en réalité une mauvaise foi générale car, de leur vivant, rares sont les Bienheureux à avoir adopté ce triptyque de merveilleuses qualités.  Le mortel courant oscille fréquemment entre inconscience, culot, tromperie éhontée et manipulation comportementale.

Les Français sont heureux : au fil du temps, leur mauvaise foi naturelle s’est transformée en un sentiment commun à tous, qu’ils ont élevé au rang de vertu gauloise : le chauvinisme.  Les Français vivent dans le plus beau pays du monde, ils aiment les plus belles femmes du monde, ils sont les meilleurs amants du monde (les Italiens ne faisant que de la figuration), ils ont la plus belle capitale du monde et ils n’ont pas de la nourriture mais de la gastronomie.  En toute mauvaise foi, héritée de leur ancêtre Clovis, ils brûlent ce qu’ils ont adoré et adorent ce qu’ils ont brûlé.  Demandez un peu à leurs sportifs nationaux ce qu’ils en pensent !  Et, suprême astuce, ils appellent "mauvaise foi" les convictions d'autrui qu'ils ne partagent pas.

Les Belges sont heureux : chez eux, la mauvaise foi n’existe pas.  Elle est noyée dans un flot de surréalisme et de compromis mais au fond, ils sont comme les Français…mais en mieux.  Les Belges sont prêts à partager la paternité du chocolat, des frites, des bières d’abbayes, des gaufres et de la Bande Dessinée avec d’autres nations, en parfait ex-æquo et harmonie mais rien ne pourra les dissuader d’estimer que ces produits ne sont pas des originaux s’ils sont fabriqués hors Belgique.  Leur mauvaise foi (il en reste des microparticules) n’est jamais parvenue à devenir chauvinisme parce que rares sont les occasions pour eux d’éprouver la fierté d’être Belges.  Et, victimes de l’ambition, de l’argent et de l’étroitesse des frontières, nombre de leurs citoyens les plus émérites, comme quantité de leurs trouvailles les plus remarquables ont émigré et émigrent encore vers des horizons à la mesure de leurs qualités. 

Les Américains sont heureux : ils savent que seuls ceux qui se démarquent de la foule sont dignes d’intérêt.  C’est pourquoi ils ont élu un Président Afro-Américain, qu’ils promènent en voiture blindée (l’’Obama-mobile’) et qu’ils critiquent déjà, quelques jours après son investiture.  Ils savent également que la mauvaise foi disparaît rapidement dès qu’on a l’avantage et qu’on prend le commandement.  Ils ont la meilleure armée, les meilleurs hamburgers, les plus grosses voitures, les meilleurs sportifs et la meilleure télévision du monde.  Voir un sergent US, avachi dans son fauteuil, dévorant son hamburger bien gras en regardant un match de football américain à la télé n’est pas à proprement parlé l’image que je me fais de l’Amérique triomphante !  Mais en toute bonne foi, ils vous diront que la mauvaise foi américaine n’est qu’une invention des journalistes pour jeter le discrédit sur une nation saine, propre, égalitaire et généreuse.

La mauvaise foi est l’âme de la discussion.  Chaque considérera que sa position est la seule valable et que les avis des autres sont nécessairement inacceptables.  Il faut dire que reconnaître ses torts, dévoiler ses faiblesses et faire son mea culpa n’ont jamais été des attitudes propres à l’espèce humaine.  En toute bonne foi…

A bientôt, les Mortels ! 

13:07 Écrit par Damabiah dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : damabiah, mauvaise foi, chauvinisme, humour |  Facebook |

Commentaires

Je découvre ton blog et vraiment j'adore ta façon d'écrire.

Écrit par : Chris | 25/01/2009

*oo* J'ai menti.
Mais c'était de bonne foi ;-)

Bisous Alex, belle soirée !

Écrit par : Loo | 27/01/2009

Bien dit...
Il semble bien difficile de trouver un milieu entre autosatisfation démesurée de certains et autoflagellation cultivant la râlerie permanente des autres

Écrit par : Nautilus | 30/01/2009

HEIN??? "Là, j'ai rien compris à l'histoire ! Ca a un rapport avec le fait que j'ai du sang belge dans mes veines françaises, vous croyez ?"
- Je l'ignore mais c'est pas grave : on vous la racontera deux fois...

Écrit par : Lueur | 29/06/2009

Les commentaires sont fermés.