07/02/2009

901ème jour au Paradis...

Samedi…

balade_philosophique

Le Paradis s’intellectualise, le Paradis se cérébralise, le Paradis se mentalise.  Une Eternité, c’est long.  Surtout quand les journées ont toutes la même longueur, la même lumière et la même texture.  Alors, les assemblées se multiplient, les conférences se diversifient et les débats s’enrichissent.  Entre deux maîtres en Philosophie, le commun des Bienheureux échange sereinement points de vue, apories et antilogies.  Ici, la discussion n’est pas dans la rue mais dans les nuages.

Les uns déploreront le modernisme édénique, d’autres le salueront comme une avancée essentielle dans le devenir angélique.  Le fait est que ce qu'il y a de triste avec les moyens de communication de masse, c'est qu'ils ne nous laissent plus le temps de communiquer avec nous-mêmes.  En tant qu’Anges de bonne compagnie, nous essayons de faire fi de ces différences qui font la diversité du genre humain et je sais que mes droits s'arrêtent là où commencent ceux des autres mais est-ce ma faute si les droits des autres commencent si loin ?  Nous combattons toute forme d’ostracisme, qu’il soit physique ou intellectuel : le racisme est une chose que je ne peux pas comprendre ! Je trouve monstrueux de considérer qu'il y a des êtres qui sont inférieurs, simplement parce qu'ils ne sont pas comme nous. Ils ont déjà ce handicap !

Les Anges observent les Mortels se déchirer avec passion : la haine n’est pas un plat qui se mange froid, malheureusement et nous notons une disparité géographique criante entre les peuples : le corps aussi a sa géographie. S'il est certain que c'est le Nord qui commande, le Sud aussi existe ! S'il n'y avait pas ce que les filles ont au Sud du nombril, par où elle naîtrait, l'humanité ?  Les plus sages d’entre nous émettent l’opinion que si ceux qui ne possèdent rien avaient un peu du peu que beaucoup possèdent... Et si ceux qui sont beaucoup et qui possèdent peu avaient un peu du beaucoup que possèdent un petit nombre, il y aurait moins de difficultés.  C’est aussi cela, la Philosophie : compliquer les choses pour les rendre plus évidentes.

La vie est vécue de différentes façons, sur Terre : pourquoi faut-il que la vie tienne pour les uns dans une simple photo d'identité, et qu’elle soit pour les autres une superproduction en 70 mm, cinémascope et Dolby Digital ?  Et si nous parlions de la philosophie du travail ?  Travailler pour gagner sa vie, O.K. Mais pourquoi faut-il que cette vie qu'on gagne, il faille la gaspiller à travailler pour gagner sa vie ?  Autant de préoccupations qui nous occupent une fois décédés car nous n’avons pas le temps de nous pencher sur ces question, de notre vivant !  Dans la vie, tout est question de proportions. Si l'on était des fourmis, le caniveau nous semblerait l'embouchure de l'Amazone.

Les Unités Carbones devraient savoir quand le Gouvernement a plafonné les prix des denrées de première nécessité, il a mis le bon sens à combien ?  Cynisme et hypocrisie sont des philosophies primaires et destructrices mais combien il est difficile de faire subtilement de l’esprit.  L'esprit... à quel âge commence-t-il à avoir besoin de maquillage ?  Finalement, même mes faiblesses sont plus fortes que moi.  Mais j’ai pris de bonnes résolutions : j'ai décidé d'affronter la réalité, alors dès qu'elle se présente bien, prévenez-moi.

A bientôt, les Mortels !

Les commentaires sont fermés.