07/03/2009

929ème jour au Paradis...

Samedi… 

poesie_alimentaire

Pour une société omnivore qui mange et qui démange,
J’offre ici ma modeste poésie alimentaire.
Cela n’aidera pas les ventres creux à se taire,
Mais ils auront quand même eu le soutien d’un Ange.

Gourmets gourmands, ascètes végétariens ou boulimiques faméliques
Vous êtes tous des pique-assiettes, pour manger ou même vomir.
Vous avez tous une assiette à porter et un estomac à remplir.
Vous devez bien alimenter la rumba des sucs gastriques.

Faut-il suivre la mode et ressembler à ces people squelettiques ?
Quand votre gourmandise prend le pas sur la raison,
Vous devez peser le pour et le contre, le radis ou le jambon.
Regardez donc ces malheureuses anorexiques, c’est pathétique

Pourquoi ce phénomène touche-t-il surtout les femmes ?
Quand vos yeux disent oui et que votre bouche dit non,
Vous devez bien penser que bien manger, c’est tellement bon.
Les hommes taillent la bavette et la dégustent, sans aucun état d’âme.

Les humains sont faits de chair et de sang, pas de peau flasque et d’os saillants ;
Une femme sans rondeurs, c’est comme un pantalon sans poche,
On ne sait pas où mettre les mains…et en plus, c’est vraiment moche.
Mesdames, ces messieurs aiment beaucoup vos galbes apparents.

Que vous vous contentiez d’une collation sommaire ou d’un repas de noce,
Que vous soyez ogre carnivore, fondu de végétaux ou adepte de la frugalité,
Ne laissez pas la mode dicter votre conduite alimentaire et vous priver de liberté.
On n’a que le bien que l’on se donne car l’appétit est souvent féroce.

Frères et sœurs carnivores, herbivores, frugivores ou omnivores,
Laissez vos papilles s’humecter et vos narines s’imprégner de délicieux fumets.
Solides ou liquides ; gras ou maigres ; lourds ou légers, les aliments sont invités.
Ne restez pas sourds à leurs appels, manger est la règle d’or.

Ce qui fait le plus saliver, le plus énerver et qui fait ses choux gras,
De tout ce que je connaisse de vraiment alimentaire,
Et qui grossit les uns pour rendre les autres très maigres
C’est bien la pension, délicieuse pâture favorite de tous les avocats.

A bientôt, les Mortels !

12:56 Écrit par Damabiah dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poesie, alimentaire, aliments, damabiah, humour |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.